ouest-france.fr – 14 septembre 2018

///ouest-france.fr – 14 septembre 2018

Journalisme : une prépa gratuite pour les étudiants boursiers arrive à Rennes

https://www.ouest-france.fr/education/etudiant/journalisme-une-prepa-gratuite-pour-les-etudiants-boursiers-ouvre-rennes-5968364

La chance aux concours, qui aide les étudiants boursiers à préparer et passer les concours d’entrée en école de journalisme, ouvre sa sixième antenne à Rennes. Il est encore temps de postuler. Vidéo.

La Chance aux concours aide depuis onze ans des étudiants boursiers à préparer et passer les concours d’entrée des écoles de journalisme. La formation est entièrement gratuite. Pendant huit mois, le samedi, des cours sont proposés par des journalistes bénévoles. Près de 400 étudiants ont été accompagnés depuis 2007. Après Paris, Toulouse, Marseille, Strasbourg et Grenoble, une antenne ouvre à Rennes en cette rentrée 2018-2019. Il est encore temps de postuler jusqu’au 28 septembre.

Entretien avec Marc Epstein, président de La Chance aux concours.

Comment est née La chance aux concours ?

La chance aux concours a été créée en 2007 par un petit groupe d’amis qui sortait d’école de journalisme. Ils ont découvert que dans les rédactions, beaucoup de leurs confrères ou consœurs avaient un profil semblable. Les parisiens étaient surreprésentés par rapport aux provinciaux et peu de journalistes venaient de milieux modestes. Ils se sont ainsi tournés vers l’école du CFJ (centre de formation des journalistes) en leur demandant s’ils acceptaient de mettre les locaux à disposition le samedi pour accueillir des étudiants boursiers, dans le but de les aider à préparer les concours d’entrée dans les écoles de journalisme. La première promo a réuni une douzaine d’étudiants.

Onze ans plus tard, vous ouvrez votre sixième antenne à Rennes…

On a eu le sentiment, il y a trois ans, d’avoir développé un système d’accompagnement qui donnait de bons résultats. Mais c’était dommage d’en faire profiter que des étudiants de la région parisienne, d’autant qu’on avait de plus en plus de demande en région. C’est comme cela qu’on a ouvert Toulouse, puis Strasbourg et Grenoble, Marseille l’année dernière et Rennes cette année, notre sixième pôle, qui sera sans doute le dernier. Il semblerait qu’on a bien fait car il y a une forte demande dans le grand ouest et de tous les pôles, celui de Rennes, qui ouvre tout juste, est celui pour qui on a le plus de candidats.

Quels types de profils vous recherchez ?

On cherche à atteindre des gens qui, souvent, rêvent de devenir journalistes mais s’interdisent ce rêve. Ils pensent que ce n’est pas pour eux, que ça va coûter trop cher… Aujourd’hui, notre plus grande fierté est que 80 % des étudiants accompagnés sont devenus journalistes. Un tiers d’entre eux viennent des quartiers prioritaires. Notre critère principal est la motivation et nous savons par expérience qu’on peut avoir été un étudiant universitaire moyen et devenir par la suite un excellent reporter.

Que leur apportez-vous ?

On donne des cours sur comment on écrit un article, comment on mène une interview, comment on suit l’actualité… Les cours se déroulent sur une demi-journée, le samedi, et il y a à chaque fois un questionnaire d’actualité puis de culture générale. Il y a aussi un cours d’anglais en semaine. On est 300 journalistes bénévoles à intervenir dans toute la France et on va accompagner, cette année encore, entre 80 et 90 étudiants. À l’issue, les deux tiers parviennent souvent à rentrer dans une des quatorze écoles reconnues par la profession.

Et la formation est entièrement gratuite ?

Oui et assortie d’une aide financière pour aller passer les concours. Le montant est attribué en fonction de la bourse. Nous fonctionnons grâce à des partenaires et des dons. L’idée de base étant qu’on ne demande pour ces étudiants aucun traitement particulier. Tout le monde ne part pas de la même ligne de départ, nous sommes là pour les aider à mener cette course et on les suit même au-delà des huit mois de la prépa qu’ils aient réussie ou non les concours.

Comment postuler ?

Les candidats peuvent déposer un dossier en ligne sur lachance.media jusqu’au 28 septembre. Puis courant octobre, chaque candidat sera reçu par un jury de journalistes professionnels. On posera aux candidats des questions sur l’actualité, leur motivation… Les heureux élus bénéficieront ensuite des cours à partir de début novembre. L’un des critères, car on s’aligne sur la majorité des écoles de journalisme, est d’être titulaire d’un bac + 2.

La formation représente entre 180 et 250 heures. Elle se déroulera, à Rennes, dans les locaux de France 3 Bretagne. Une quinzaine de journalistes se sont déjà manifestés pour accompagner bénévolement le développement de l’antenne rennaise. D’autres sont encore recherchés.

2018-09-24T15:27:40+00:00