Vivendi donne un coup de pouce à La Chance aux concours

///Vivendi donne un coup de pouce à La Chance aux concours

Le groupe Vivendi a décidé de soutenir le développement de La Chance aux concours. Diane Emdin, la coordinatrice du programme Create Joy, nous explique les modalités de ce partenariat.


Dans le cadre du programme Create Joy de Vivendi, un partenariat a été signé entre La Chance aux concours et le groupe. En quoi consiste ce programme ?

Il s’agit d’aider des associations qui travaillent avec des jeunes, jusqu’à 25 ans, en situation de handicap, d’exclusion ou qui rencontrent des difficultés. Ce n’est pas du mécénat. Ce soutien fait partie du volet communication : les associations que nous aidons portent la marque Vivendi. En développant ses activités, l’association parle de ses valeurs ; des valeurs qui reflètent celles du groupe Vivendi. C’est un nouveau moyen de communiquer. Le partenariat est conclu pour un an, mais il est renouvelable sans limite.

Pourquoi avoir choisi La Chance aux concours ?

Pour être soutenue par ce programme, l’association doit avoir un lien avec l’un des métiers de Vivendi (jeux vidéo, musique, télécommunications et télévision/cinéma). La Chance aux concours est un projet très original. Nous n’avions jamais eu de formation au journalisme par le passé, mais c’est un vrai métier de Vivendi par Canal+. Ce qui nous a enchantés, c’est l’engagement des professeurs de façon bénévole auprès des aspirants journalistes. L’association mettait déjà beaucoup à disposition, donc c’était un coup de pouce pour Vivendi. Le président de Vivendi, Jean-Bernard Lévy a trouvé que c’était une excellente idée. Il a personnellement demandé à ce que Canal+ reçoive des étudiants de La Chance aux concours en stage et qu’ils puissent visiter les rédactions.

Y a-t-il des objectifs à atteindre ?

Nous n’avons pas voulu fixer un seuil de réussite. Le soutien de Vivendi ne dépend pas du nombre d’étudiants admis dans les écoles. Dès le partenariat signé, Vivendi a versé la totalité de la somme. Le suivi s’effectue avec un rapport de mi-parcours au bout de six mois et un rapport de fin de partenariat. Mais j’aime nouer des liens d’amitié avec les associations que nous soutenons et aller au-delà d’un simple chèque. Avec La Chance aux concours par exemple, j’ai pu favoriser une rencontre avec Charlotte Montpezat, la responsable de communication interne du groupe Canal+ et j’ai mis un ordinateur à disposition de l’association. J’essaie aussi de créer des passerelles entre l’antenne de La Chance aux concours à la Réunion et une filiale de SFR qui vient de s’installer là-bas.

Propos recueillis par Julien Massillon
Crédits photo : Anthony Upton

2011-04-26T08:38:16+00:00