Marseille se prépare à l’arrivée de La Cac

///Marseille se prépare à l’arrivée de La Cac

Lundi 23 janvier, Gurvan Le Guellec (à droite sur la photo) et David Allais se sont rendus à Marseille pour plusieurs rendez-vous. Les différentes rencontres de la journée ont été très prometteuses.

Lundi matin. A la terrasse chauffée du Dernier Métro, Gurvan Le Guellec, vice-président de La Cac et David Allais, coordinateur, attendent Vincent Desombre (à gauche sur la photo), reporter basé à Marseille et premier relais sur place de l’association. Ensemble, ils se rendent à l’Ecole de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille (EJCAM) où les attendent Stéphanie Harounyan, journaliste et formatrice, et Alexandre Joux, directeur de l’école. Tous les deux sont enthousiasmés par l’implantation future de La Chance aux concours à Marseille. « A l’EJCAM, la majorité des étudiants sont boursiers », confie d’ailleurs Alexandre Joux.

Les réseaux jeunesses mobilisés
Rendez-vous ensuite au Green Bear coffee, un restaurant végétarien, pour retrouver Tarik Ghezali de Marseille solution, initiative qui facilite l’émergence de projets positifs et innovants ainsi que Samir Tighlit et Marie Joubert, des Apprentis d’Auteuils. On parle mise à disposition de salles, partenariats, financements possibles en dégustant un sandwich au houmous ou une soupe de topinambours. Vers 13h30, Gurvan, Tarik et David migrent sur le trottoir d’en face pour rejoindre le Centre régional d’information jeunesse. L’accueil est enthousiaste, le centre relaiera les informations sur La Chance aux concours auprès de ses publics et de ses réseaux.

Des séances au cœur d’une rédaction ?
Vincent Desombre retrouve les deux « envoyés spéciaux » de La Cac sur la Cannebière. Ils sautent dans un taxi pour rejoindre La Provence où ils sont attendus par Michel Clau (directeur), Philippe Schmitt (rédacteur en chef), Eric Espanet (secrétaire de la rédaction). Le projet leur plaît et ils proposent d’héberger les séances de préparation au cœur de la rédaction. Le journal est aussi prêt à sortir sa force de frappe de communication et mobiliser ses troupes de journalistes… Le tapis rouge pour La Cac ! Un peu plus tard, au premier étage de L’Ecomotive, un café coworking, des futurs bénévoles viennent se renseigner autour d’une bière bio sur le fonctionnement de La Chance aux concours, le calendrier de mise en place, ce qu’ils peuvent faire d’ici la rentrée… La journée s’achève alors que la nuit tombe sur Marseille. Il est temps de filer de l’autre côté du vieux port, de passer une soirée entre amis et dormir quelques heures avant de prendre le TGV de 7h02 pour Paris.

David Allais

2017-02-03T09:24:28+00:00