Sur les chemins de La Cac

///Sur les chemins de La Cac

Pour la première fois, La Chance aux concours est présente dans cinq villes. Des bénévoles chevronnés et des membres du bureau se sont rendus à Grenoble, Toulouse et Strasbourg pour appuyer les bénévoles locaux lors des oraux de recrutement. Récit.

Vendredi 4 novembre, 11h. La réservation de l’hôtel d’Adeline Farge à Toulouse est bouclée.
12h55 : Marc Epstein rejoint David Allais dans le TGV-Est. Direction Strasbourg. A peine arrivés, David rejoint Jeremy Garwood, qui animera les cours d’anglais pour le pôle alsacien, tandis que Marc file rencontrer Dominique Jung, rédacteur en chef des Dernières nouvelles d’Alsace. Ils se rejoignent pour un rendez-vous avec Mathieu Cahn, 4e adjoint de la ville et vice-président de la métropole. L’accueil est bon, la discussion fructueuse.
18h45 :
Marc et David ont rejoint leur hôtel et font passer deux entretiens par Skype à des étudiants toulousains.
Vers 21h, ils appellent Adeline, lui donnent les éléments pour qu’elle puisse présenter ces deux candidats lors de la délibération du lendemain.
21h40 : Alors que David et Marc marchent d’un bon pas vers un repas bien mérité, Aline Richard est à l’arrêt dans le TGV qui l’emmène à Grenoble et Adeline boit un verre avec un bénévole toulousain. 00h00 : Repus, David se remet au travail pour préparer les entretiens du lendemain et Aline arrive enfin à Grenoble.
7h00 : Marc se lève pour préparer son jury et un candidat appelle David, alerte au colis piégé dans le train qui l’emmène à son oral.
10h00 : A Toulouse, Grenoble, Strasbourg, Paris, les bénévoles sont sur le pont. En région, la délibération finale a lieu dans la foulée.
16h15 : Marc regarde l’heure avec angoisse. La délibération s’étire et le TGV part à 16h59. David et Marc sautent finalement dans un Uber, arrivent à la gare à deux minutes du départ du train, ne trouvent pas la voie, le voient partir sous leur nez.
Dimanche, 15h00. Après une ultime série d’oraux le matin, la grande délibération parisienne commence. Elle dure 5h, le temps que tous les jurys présentent en détail le profil de chaque candidat qu’ils souhaitent proposer et que tout le monde s’accordent sur la liste finale.
20h15 : les derniers survivants – Safia, Baya, Yassine, Dan, David, Samba et Nicolas – prennent une table chez l’Ami Pierre. Ils devisent en riant en ce début de soirée automnale. La semaine prochaine, c’est la rentrée !
DA

2016-11-14T15:35:28+00:00