Sophie Coudreuse : l’égalité pour credo

///Sophie Coudreuse : l’égalité pour credo

Depuis décembre dernier, Radio France a une nouvelle déléguée à l’égalité des chances. En arrêtant son choix sur Sophie Coudreuse, le groupe public à marqué son intention de donner un coup d’accélérateur à son dispositif d’intégration des personnes handicapées, trois ans après l’obtention de son premier label diversité.

C’est en 1996 que Sophie Coudreuse entre à Radio France en tant que stagiaire, après un bref passage à Europe2 Bordeaux. Orientée plus tard vers la gestion du personnel, elle est amenée à côtoyer Julien Prunet, jeune journaliste aveugle, à France Info. Cette rencontre va contribuer à l’intérêt de la jeune femme pour la problématique du handicap en entreprise. Après le décès de Julien Prunet, Sophie Coudreuse s’engage dans plusieurs actions en faveur des personnes en situation de handicap, dont Lire dans le noir : « Ce qui a guidé mon parcours de vie et professionnel », affirme-t-elle, « c’est l’accompagnement des autres. Moi-même, je me suis sentie en situation de handicap dans ma vie professionnelle ».

Donner à chacun les moyens nécessaires pour exprimer son talent
Le choix de Sophie Coudreuse pour la promotion de l’égalité des chances à Radio France apparait donc logique. C’est aussi le choix de la continuité : de 2009 à 2016, le taux de salariés porteurs d’un handicap dans l’entreprise est passé de 1,88 % à 3,56 %. Sa mission comprend également trois autres champs prioritaires : les origines socioculturelles, l’égalité professionnelle femmes/hommes et l’équilibre intergénérationnel.
Sophie Coudreuse préfère le mot équité au mot égalité pour définir la politique qu’elle est chargée de mener et qui, selon elle, vise à donner à chacun les moyens nécessaires pour exprimer pleinement son talent. Pour le handicap, cela passe par la compensation des difficultés à l’aide de moyens techniques ou humains. Sophie Coudreuse précise que plusieurs chantiers ont été lancés dans ce domaine, en rendant accessibles les logiciels de montage et les autres logiciels spécifiques utilisés en radio, en développant l’accueil de stagiaires handicapés. « Nous souhaitons également développer des tutorats individuels pour aider dans les choix d’études et la recherche d’emploi », explique-t-elle. En outre, la déléguée à l’égalité des chances et à la diversité affirme vouloir mettre l’accent sur « l’alternance et un accompagnement individualisé, afin d’intéresser les jeunes à nos métiers et leur en favoriser l’accès. »
Maxime Bazile (promo 2015)

Crédit photo : Radio France/Christophe Abramowitz
2017-11-10T15:27:16+00:00