« Si on le veut vraiment, on y arrive ! »

///« Si on le veut vraiment, on y arrive ! »

Jérôme Gautheret, chef adjoint du service international du Monde est aussi parrain de La Chance aux concours. Il est à l’origine du partenariat qui permet aux étudiants d’avoir accès gratuitement à la version PDF du journal. Portrait.

« J’arrive souvent le premier au journal, quand personne n’est encore arrivé… », lance Jérôme Gautheret, journaliste bénévole à la Chance aux concours. Quand il préparait les concours, il lisait tous les jours Le Monde. Aujourd’hui il y travaille. A seulement 34 ans, il est le chef adjoint du service international du journal. Pendant 5 ans, il s’est occupé du Monde des Livres et a contribué au lancement du mensuel. « Au début je m’intéressais aux arts du spectacle puis finalement j’ai bifurqué. » explique t-il. Barbe blonde, cheveux mi-longs, Jérôme a, il est vrai, des airs d’artiste vagabond. Le journalisme n’était pas sa vocation. « On m’a dit : ‘‘tu passes ton temps à lire les journaux, tu es hyper informé tout le temps, tu nous embêtes à toujours allumer la radio : tu devrais tenter les écoles de journalisme !’’» raconte-t-il. Aujourd’hui, le journaliste se sent bien là où il est. « Je ne pense pas que j’aurais été aussi heureux ailleurs », confie t-il.

Actuellement, Jérôme est parrain de la Chance aux concours. Il s’investit autant qu’il peut malgré ses journées chargées. Plongé au cœur de l’information et des dépêches d’agences, depuis deux ans il fait partie de l’équipe qui prépare les questionnaires d’actualité. Tous les samedis, les étudiants de la CAC y répondent soigneusement. « Je m’amuse aussi à tester les questions sur mes collègues ! », se réjouit le jeune bénévole. Il anime également de temps en temps des séances de préparation le samedi. « Rencontrer des gens qui ont envie de faire ce qu’on fait c’est très agréable », souligne t-il « Trouver l’envie chez les autres, cela regonfle et donne de la force. » Plusieurs fois, Jérôme a également participé aux entretiens de recrutement de la Chance aux concours. « Nous contribuons à donner une chance à des gens qui sauront la saisir et à qui on a envie de la donner.» Les critères ? « La motivation, être prêt, le talent : c’est un cocktail en fait. » Le critère décisif pour Jérôme est la curiosité ; et puis, il faut « quelqu’un avec qui on aimerait travailler » affirme le reporter.

Cette année, Le Monde a établi un partenariat avec la CAC par l’intermédiaire de Jérôme. « On ne peut que vouloir aider ce genre d’entreprise », assure-t-il. La promotion 2013 bénéficie maintenant d’un abonnement à l’édition en ligne du Monde. « Ce n’est qu’un petit coup de pouce mais qui peut vraiment aider. » Les jeunes journalistes en herbe pourront accéder au site internet, à la version payante ainsi qu’aux archives. Tous les moyens sont bons pour maximiser les chances de réussite des étudiants. « Ce qui est important c’est de tenter sa chance et de trouver son chemin », décrit Jérôme, « Si on le veut vraiment, on y arrive ! »

Nassima Ouaïl

 

2013-02-05T18:31:36+00:00