La cloche a sonné : c’est la rentrée !

///La cloche a sonné : c’est la rentrée !

La rentrée de La Chance aux concours a eu lieu le 9 novembre 2013. Les 24 étudiants sélectionnés pour intégrer la promo 2014 se sont retrouvés au CFJ pour une journée très intense qui s’est achevée tard dans la nuit.

Loin des cartables cirés, des raies sur le côté, et des lunettes carrées, les étudiants sélectionnés au sein de la 8e promotion de La Chance aux concours, ont passé une journée endiablée au CFJ le 9 novembre dernier. Ils avaient rendez-vous avec des anciens élèves, des intervenants bénévoles de l’association, leurs tuteurs et parrains et les responsables de l’association qui leur avaient concocté un programme chargé. 

Dans la matinée, Baya Bellanger, présidente de l’association, Safia Allag-Morris et David Allais, coordinateurs de l’association, ont présenté la préparation et son fonctionnement. C’est avec humour qu’il a été rappelé aux étudiants que l’association compte plus d’une centaine de bénévoles prêts à donner de leur temps et de leur savoir pour qu’ils puissent se présenter aux concours bien préparés. Une façon de faire prendre conscience de toute la logistique qui permet aux bénéficiaires du programme de préparer gratuitement les concours. L’après-midi a été consacrée aux premiers travaux journalistiques avec quelques conseils sur la rédaction d’un article dispensés Grégory Blachier et Gurvan Leguellec, responsables pédagogiques de l’association. Pour faire connaissance, un exercice d’interview réciproque a été demandé aux étudiants.

De Romain Gary à Marguerite Duras

A peine le temps de reprendre son souffle qu’Arnaud Gonzague vient présenter le travail à fournir sur la culture générale. Passant de Romain Gary à Marguerite Duras, de la Première Guerre mondiale à Nabila, Arnaud est très à son aise. Les étudiants, moins : ils sont un peu apeurés et déstabilisés par l’annonce du programme de culture générale qui les attend et commencent à se demander s’ils auront la force d’accomplir tout le travail qui les attend.

Heureusement, des temps plus conviviaux ont été prévus : un buffet, à midi, pour apprendre à mieux se connaître les uns les autres, et un pot le soir pour rencontrer les tuteurs et parrains (des bénévoles et des anciens étudiants qui suivront les étudiants de la promo 2014 tout au long de l’année) et les membres du conseil d’administration de l’association autour de petites douceurs culinaires. Les rencontres permettent aux étudiants de se rassurer : d’autres sont passés par là et les bénévoles sont plein de bons conseils.

« Pingouins… Enragés ! »

La nuit est tombée quand les étudiants quittent le CFJ. Mais leur folle journée n’est pas pour autant achevée : une équipe d’anciens élèves a organisé une soirée-buffet au sous-sol d’un bar plutôt branché, rue des Anglais dans le 5e. Au menu : Time’s Up et blind test au rythme des années 1980 ! Rien de mieux pour inculquer aux nouveaux arrivants l’importance de l’esprit d’équipe. Un esprit dont les Pingouins enragés se sont bien imprégnés ! Emmenée, notamment, par un Yassine (CAC 2012) déchaîné, cette équipe mêlant trois promos différentes cartonne au blind test et ponctue chacune de ses bonnes réponses d’un cri de guerre improvisé : « Pingouins… Enragés ! ». Louise (CAC 2013), qui travaillait à l’organisation de la soirée depuis près d’un mois est ravie : « Je suis très satisfaite de cette soirée. Je ne m’attendais pas à ce que le mélange entre les gens se fasse si facilement. Il y avait une réelle envie de se rencontrer que ce soit du côté des étudiants de la nouvelle promotion ou des anciens. »

Vers deux heures du matin, la pluie bat furieusement les pavés de la rue des Anglais. La fête s’achève. Louise récupère les restes de punch dans une bouteille en plastique et les derniers combattants partent affronter la pluie. Aux quatre coins de Paris, les étudiants de la promo 2014 songent peut-être, dans leur sommeil, à la journée qu’ils viennent de vivre. L’accueil passé, le travail peut commencer.

Mélissa Genevois

2013-12-03T20:28:28+00:00