Champions du monde !

Marc Epstein, président et Balla Bellanger, fondatrice et présidente honoraire de La Chance

Si vous avez suivi les exploits de l’équipe de France de football en Russie, il y a de bonnes chances pour que ayez lu les reportages de notre propre « champion du monde » : Yassine Khiri, passionné de foot et passé par La Chance il y a 6 ans. Il était envoyé spécial pour l’Agence France Presse (AFP) pendant toute la durée du tournoi. Bravo les Bleus, bravo Yassine !

Quelques jours avant la victoire des français, c’est la fondatrice de La Chance, Baya Bellanger, qui recevait la médaille de l’ordre national du mérite des mains de Mémona Hintermann du Conseil supérieur de l’audiovisuel et en présence de Michèle Léridon à l’AFP ! Bravo Baya !

Et début juillet ce sont 35 étudiants de La Chance qui ont obtenu la consécration d’une année d’efforts, en intégrant une école de journalisme à la rentrée. Bravo à eux !

Bien sûr, à l’instar des 32 équipes en lice pour la Coupe du monde, tous les aspirants journalistes que nous avons suivis pendant neuf mois n’ont pas soulevé le trophée. Mais La Chance ne lâche pas la main des malheureux aux concours. Nous les aidons à décrocher des stages et des contrats pro ou, s’ils le souhaitent, à passer une nouvelle fois les épreuves l’année suivante.

La Chance n’est pas une « boîte à bac » et, dans la France de 2018, une large majorité de journalistes en activité n’est pas passée par une école.

D’ailleurs, si plus de 50 % de nos étudiants ont réussi un concours, 8 ex-étudiants de La Chance sur 10 travaillent aujourd’hui dans le journalisme. C’est le chiffre dont nous sommes le plus fier.

Notre prépa gratuite, assortie d’aides financières, opère dans un milieu plus concurrentiel que jamais. Depuis un an ou deux, les dirigeants des écoles de journalisme découvrent une nouvelle vague de candidats « programmés » pour réussir les concours – un phénomène qui complique la tâche de nos étudiants, aux profils souvent atypiques.

A La Chance, nous sommes plus déterminés que jamais à agir pour la diversité dans les médias. Dès la rentrée, nous ouvrirons un sixième pôle, à Rennes, afin de mieux servir les besoins dans l’Ouest de la France. Et nous continuerons, semaine après semaine, dans l’esprit des Bleus. Car la diversité est toujours gagnante.

Marc Epstein, président de La Chance

2018-07-19T10:47:31+00:00